01 août 2018

Discours de Franck RIESTER, coprésident du groupe UDI, Agir et Indépendants, lors de l’examen des motions de censure contre le gouvernement

Ce mardi 31 juillet à l’Assemblée nationale, j’ai défendu la position du groupe Députés UDI, Agir et Indépendants qui s’est opposé à l’unanimité aux motions de censure déposées contre le Gouvernement.

Lors de ce discours, j’ai pu rappeler :

  • la gravité des faits reprochés à Alexandre Benalla et la nécessité pour nos compatriotes de faire toute la vérité sur cette affaire, grâce au travail des autorités chargées de ces enquêtes.
  • le spectacle lamentable donné dans notre hémicycle depuis quelques jours jours par certains députés de l’opposition et par le verrouillage de la commission d’enquête par sa présidente.
  • le non sens de ces motions de censure et la nécessité de garder à l’esprit les difficultés auxquelles sont confrontées les Français.
  • la nécessité pour le Premier ministre de s’appuyer d’avantage sur la représentation parlementaire, de faire d’avantage confiance aux élus locaux et aux corps intermédiaires, pour amplifier la transformation du pays d’ores et déjà engagée depuis de nombreux mois.
  • l’importance de procéder au rééquilibrage des institutions et au renforcement des pouvoirs du Parlement grâce à la révision constitutionnelle.
  • la participation active du groupe UDI, Agir et Indépendants à l’enrichissement de ce texte qui nécessite de véritables avancées. Faute de quoi, notre groupe sera dans l’incapacité de voter cette réforme.